Qu’est-ce que le data journalisme ?

Le data journalisme collecte les données, les traite et les restitue de façon pédagogique. Il apporte un éclaircissement et une contextualisation des sujets complexes. Sa pratique requiert des compétences multiples. Le data journalisme est un moyen idéal pour lutter contre la profusion de publications sur le web et pour développer l’activité des maisons de Presse. Vous voulez connaître la méthode de travail du data journaliste ? Voyez ci-après.

Data journalisme : une mise en perspective des données

Appelé encore journalisme de données, le data journalisme consiste à exploiter et présenter des données sous des formats plus ou moins structurés comme l’infographie par exemple.

Le data journalisme n’est pas différent du journalisme traditionnel. Il utilise des outils différents pour raconter la même histoire, mais d’une autre façon. Son objectif est d’éclairer les lecteurs et de favoriser la compréhension des sujets complexes.

Le data journalisme concerne surtout des questions techniques (https://www.cairn.info/revue-mouvements-2014-3-page-74.htm#) comme l’économie, le chômage ou encore les échanges commerciaux. Il requiert des compétences de journalistes, d’informaticiens et de graphistes.

Méthode de travail du data journaliste

Le data journaliste traite un sujet en trois étapes.

Collecte des données

La recherche de données est la principale fonction du data journaliste. Cette tâche est longue et fastidieuse, mais indispensable aux étapes suivantes. Cependant l’arrivée d’Internet a considérablement changé la manière de collecter les données. Ces dernières peuvent provenir de sources « officielles », mais aussi de la contribution des internautes au travers de leur blog ou de leurs discussions en ligne.

Traitement des données

Les données collectées sont ensuite traitées et analysées. D’année en année, elles sont devenues nombreuses et complexes à étudier. De nouveaux outils ont été mis en place pour explorer ce « Big Data ».

  • Les données brutes sont tout d’abord compilées.
  • Elles sont ensuite débarrassées des erreurs à l’aide d’outils informatiques performants.
  • La troisième partie consiste à contextualiser la source pour vérifier si elle est fiable ou si elle constitue un nouvel angle d’attaque du sujet.
  • Et enfin les données restantes sont combinées entre elles pour éprouver une dernière fois leur authenticité.

Le data journaliste dispose maintenant d’éléments solides pour démarrer la restitution de son enquête.

Publication du résultat

Cette troisième étape est essentielle. De sa qualité dépend la compréhension du sujet par votre public. Pour cela, il est important de donner un visage humain aux chiffres bruts et abstraits et créer un lien de confiance avec vos lecteurs. Voici trois règles à respecter pour y arriver.

  • Connaître votre public et adapter votre communication à lui.
  • Relayer votre publication sur les réseaux sociaux.
  • Interagir avec votre public pour améliorer votre travail.

L’importance du data journalisme

Le data journalisme présente de nombreux avantages tant pour les lecteurs que pour les professionnels de la Presse.

Un contrepoids à la surabondance d’informations

Articles de blog ou tweets, le web est rempli de publications de tout genre. Les internautes en sont friands au détriment des articles traditionnels. Le data journalisme peut attirer ces lecteurs vers des articles vulgarisés de qualité et permet aux groupes de Presse de gagner de nouveaux annonceurs.

Une approche pédagogique d’un sujet

Le data journaliste réalise des recherches approfondies pour obtenir une compréhension poussée du sujet. Ce qui lui permet d’en proposer une restitution pédagogique sous forme de textes, de graphiques ou encore d’applications interactives.

Un format adapté aux nouveaux formats du digital

Les contenus créés par le data journaliste sont concis et adaptés aux smartphones et tablettes. En les publiant sur des plateformes interactives, le data journaliste permet aux lecteurs d’en prendre connaissance et de consulter également les données brutes.

Les freins au développement du data journalisme

Pour réaliser une enquête en data journalisme, il est nécessaire d’être polyvalent. Le data journaliste mène ses recherches et manipule des données récoltées à l’aide d’outils d’analyse. Pour effectuer des restitutions de qualité, il doit également connaître le travail d’un designer.

Ces exigences rendent le coût d’une enquête data journalistique plus élevé que celui d’une enquête classique. Par ailleurs, la formation des journalistes à ces techniques présente un lourd investissement. Ces éléments constituent un frein non négligeable au développement du data journalisme.

Le data journalisme renouvelle le métier de journalisme par sa manière d’exploiter et de restituer les données. Il permet de mieux comprendre les sujets complexes. Avez-vous déjà lu un sujet traité par un data journaliste ?