Comment acheter du bitcoin ?

Bitcoin

Depuis quelques années, on entend de plus en plus souvent parler du bitcoin. Insignifiant au début de son existence, il n’avait pas attiré votre attention. Mais à présent, beaucoup de choses se disent au sujet de cette cryptomonnaie. Fluctuation et spéculation sont des termes qui reviennent souvent lorsque l’on parle du Bitcoin, et cela vous interpelle. Alors qu’est-ce que le Bitcoin ? Quelle est son utilité ? Comment ça marche ? Combien ça coûte ? Comment acheter du Bitcoin ? Si toutes ces questions vous ont déjà effleuré l’esprit, et si vous brûlez de connaître les réponses, suivez-nous dans cet article.

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Une monnaie cryptographique représente un moyen de paiement utilisé sur internet. Le Bitcoin est la première cryptomonnaie existante. Il a été créé en 2009 pour simplifier les échanges sans être obligé de recourir à un intermédiaire. On en attribue l’invention à un certain Satoshi Nakamoto. Mais ce nom ne serait que le pseudonyme choisi par un groupe d’informaticiens anonymes. À ce jour, on ne connaît donc pas officiellement le créateur du Bitcoin.

Son nom, Bitcoin, est le fruit de la contraction des mots anglais bit (unité de mesure informatique binaire) et coin (pièce de monnaie).

Le Bitcoin ne peut être utilisé que sous forme dématérialisée et vous n’aurez donc jamais un Bitcoin de façon concrète au creux de votre main.

Normalement, il existe un registre public sécurisé et infalsifiable de toutes les transactions en bitcoin et qui permet d’identifier chaque exemplaire depuis sa création. Ce registre est appelé « blockchain » ou chaîne de blocs.

Selon son mystérieux créateur, il n’y aura pas plus de 21 millions de Bitcoins produits, ceci dans le but de créer de la rareté et donc de la valorisation. Et cette stratégie fonctionne, car le Bitcoin est devenu en très peu de temps un moyen de spéculation. Ce qui est tout à fait logique, si l’on se réfère à la bonne vieille loi de l’offre et de la demande. Plus le nombre de Bitcoins disponibles diminue, plus sa valeur augmente.

À quoi sert le Bitcoin ?

Le Bitcoin est avant tout un moyen de paiement. Il sert donc à régler des transactions à un vendeur qui accepte le Bitcoin comme mode de paiement. Ce type de règlement s’effectue par le biais d’une plateforme de serveurs que l’on appelle des « mineurs de bitcoins ». Cette transaction a lieu sans occasionner de frais, puisqu’il n’y a aucun intermédiaire, bancaire notamment.

Aucun cadre juridique ne supervise l’utilisation du Bitcoin. Ceci est impossible par le fait qu’il s’agit d’une monnaie internationale, virtuelle de surcroît. Chaque État est donc décisionnaire sur le sort à accorder au Bitcoin. Il est très facilement utilisable en toute légalité dans certains pays. De façon dématérialisée, on peut ainsi régler ses achats en bitcoin, et même se faire payer son salaire en bitcoins si on le souhaite. Il existe également des distributeurs automatiques qui permettent d’effectuer des transactions en Bitcoin. Cette monnaie étant complètement numérique, le distributeur autorise les transactions mais ne vous procure évidemment aucun argent physique. Par contre, le Bitcoin est complètement illégal en Russie et son utilisation est répréhensible. L’ambiance est plus tiède en France et aux États-Unis, où l’utilisation du Bitcoin n’a pas encore été légiférée.

Spéculation sur le Bitcoin

Alors qu’il ne valait quasiment rien lors de sa création, la valeur du bitcoin n’a cessé de grimper. Il faut dire que sur les 21 millions d’unités maximum annoncés par le ou les créateurs, plus de 18 millions ont déjà été émis, d’où une flambée du cours du bitcoin :

  • 2009 : au moment de sa création le Bitcoin valait 0,001 dollar, autant dire rien du tout ;
  • 2010 : un bitcoin vaut 0,4 euro ;
  • 2011 : un bitcoin se monnaye environ 4 euros ;
  • 2013 : il débute l’année à 280 euros environ et dépasse les 900 euros en décembre ;
  • 2014 : la valeur du Bitcoin chute à 400 dollars ;
  • 2015 : il fait une chute vertigineuse à 150 euros avant de remonter progressivement ;
  • 2016 : il poursuit sa courbe ascendante pour atteindre les 800 euros en fin d’année ;
  • 2017 : c’est l’année de tous les records pour le Bitcoin. De 1000 euros en janvier il grimpe à 2900 en juin, puis 4900 en août et termine l’année à plus de 19 000 dollars ;

Le Bitcoin a pris une telle valeur que fin 2017 il a franchi la barre des 19 000 dollars. Cette incroyable ascension a créé une bulle spéculative, et nombreux sont les gens qui achètent aujourd’hui des bitcoins dans le seul but de tirer profit des fluctuations du marché. Et il faut bien avouer que la trajectoire financière du bitcoin semble leur donner raison :

  • 2018 : le Bitcoin redescend à 3 000 euros ;
  • 2019 : de 3000 euros en début d’année, le bitcoin grimpe en flèche à plus de 10 000 euros en juin, et termine l’année en baisse à 7 000 euros ;
  • 2020 : la cryptomonnaie descend à 3 700 euros en mars ; c’est ensuite l’avènement du Bitcoin, qui s’envole et atteint les 20 000 dollars le 16 décembre ;
  • 2021 : l’ascension continue et dès le 2 janvier, la petite cryptomonnaie qui s’échangeait pour quelques centimes en 2009 passe le cap des 30 000 dollars. Et l’histoire n’est pas terminée puisque le 8 janvier, le BTC a pulvérisé tous les records en pointant à 42 000 euros.

Acheter des bitcoins

À ce stade de l’article, vous voulez vraiment savoir comment acheter du bitcoin, n’est-ce pas ? La bonne nouvelle, c’est qu’il est très simple d’acheter du Bitcoin. Cette opération nécessite la création d’un portefeuille virtuel sur une plateforme d’échange de monnaies cryptographiques. Elles sont pléthore et soyez prudent, car les escroqueries sont aussi nombreuses que les affaires sérieuses. Restez en terrain sûr en privilégiant les sites bien implantés. Certains sont déjà très connus, comme Etoro ou Coinbase. Une fois votre portefeuille créé, vous y déposez de l’argent « traditionnel » via votre carte bancaire, ou en passant par PayPal ou encore en effectuant un virement. Il ne vous reste plus qu’à choisir votre cryptomonnaie d’échange, le Bitcoin dans notre cas. Car le saviez-vous ? Il existe actuellement plus de 2 500 cryptomonnaies différentes !

D’une plateforme d’échange à l’autre, les conditions pour acheter du bitcoin peuvent varier et les prestations proposées également. Voyez celle qui correspond le mieux à votre profil d’investisseur. Certaines privilégient les investissements à court terme, d’autres permettent de revendre rapidement pour récupérer vos gains, d’autres encore autorisent l’utilisation de votre porte-monnaie virtuel pour des achats en bitcoin. Dans tous les cas, dès que vous avez investi dans le Bitcoin, vous devez être attentif aux fluctuations qu’il subit pour en tirer le meilleur profit. À la revente, le bitcoin peut être échangé contre d’autres devises. Vous pouvez donc récupérer votre mise et vos gains dans la monnaie de votre choix.

De nombreux sites internet et certaines enseignes physiques acceptent maintenant les échanges commerciaux en Bitcoins, car les frais de transaction sont minimes. Ceci est lié au fait que le bitcoin n’est géré par aucune autorité bancaire, comme le sont les monnaies traditionnelles. Il n’y a donc pas d’intermédiaire lors des transactions.

Enfin, si vous envisagez un investissement à long terme, sachez qu’il est également possible de faire transférer vos bitcoins sur des portefeuilles plus « concrets », en les stockant sur une clé USB sécurisée.

Vous voilà prêt à entrer dans le sérail des investisseurs nouvelle génération, vous savez dorénavant comment acheter du bitcoin. Mais si vous préférez vous entraîner au trading avant de vous jeter dans le grand bain de la cryptomonnaie, certaines plateformes vous proposent de créer un compte virtuel de « démo » sans mise réelle et fonctionnant comme un « vrai » portefeuille de crypto-monnaies. Cela vous permet de vous initier en douceur à l’investissement et à la spéculation. De plus, vous serez en avance sur votre époque puisque le Bitcoin est prédit comme la monnaie de demain. Dans quelques décennies ou même avant cela, peut-être le bitcoin sera-t-il entré dans tous les foyers et peut-être nos enfants paieront-ils tous leurs achats en bitcoins.